Newsletter

Inscrivez-vous pour être informés régulièrement des activités et des plaidoyers de la plateforme.

Consultez les archives de nos précédentes Newsletters.

Vous souhaitez vous désabonner. C’est dommage, mais c’est votre droit. C’est par ici.

Activités récentes

Recherche sur le site

Document publié récemment

Présentation

La plateforme Kalimat est un espace associatif de plaidoyer et de promotion des droits des populations vulnérables. Créée dans la ville de Tanger, Kalimat promeut des actions de réflexion collective et d’échanges entre les associations sur les droits et les problématiques sociales. Kalimat favorise le renforcement de compétences et de connaissances sur les dispositifs juridiques et les politiques sociales afin de répondre aux besoins des associations dans leur intervention auprès des collectifs vulnérables et dans leur stratégie de plaidoyer.

Elle s’inscrit dans le cadre du projet Kalimat, mené par le Casal Dels Infants en partenariat avec les associations Hasnouna pour le Soutien des Usagers de drogues, Nahda pour l’Action sociale et l’Union de l’Action Féministe- Tanger. Ce projet reçoit le soutien financier de la Mairie de Barcelone.

Le processus de création de la plateforme Kalimat a été lancé en avril 2018 au sein du Centre de Formation et de Ressources de l’association AHSUD. Au cours de cet atelier les partenaires, qui incluaient à l’époque l’Association Arous Al Chamal, ont réfléchi ensemble aux objectifs et aux orientations stratégiques de Kalimat.

Objectifs et orientations stratégiques

Promouvoir des actions de plaidoyer

pour défendre les droits des populations vulnérables et spécifiquement : l’accès des femmes à un emploi digne, les personnes usagères de drogues à la santé et les jeunes à l’Education sans discrimination.

Rendre visible les actions des associations locales

afin d’améliorer leur impact auprès des collectifs cibles et de renforcer leur plaidoyer au niveau national par le biais d’une démarche collective

Au niveau stratégique, Kalimat ambitionne de :

  • Créer des synergies de plaidoyer entre les partenaires dans les domaines de l’Éducation, les droits des femmes et la santé communautaire.
  • Échanger des informations et des compétences pour maitriser les problématiques et les itinéraires de défense des droits de manière collective.
  • Assurer la visibilité les modèles d’intervention et l’impact des activités des associations.
  • Vulgariser l’approche de Droits Humains auprès du grand public.
  • Créer un espace de recherche et de documentation
  • Créer un espace pour communiquer sur les abus de droits et les dénoncer
  • Accéder à l’information actualisée et vérifiée sur les lois, les politiques et les stratégies nationales.
  • Évaluer les politiques publiques et leur mise en œuvre.

Adhérer à la plateforme Kalimat

Critères thématiques et sectoriels

Après une discussion qui avait pour objectif de définir si les nouvelles associations devraient nécessairement avoir un lien avec le droit à la santé des usagers de drogue, le droit à l’emploi digne et/ou le droit à l’Education, les membres de la plateforme ont finalement décidé que les nouvelles associations pourraient adhérer à la plateforme à travers une démarche de parrainage menée par les partenaires et parce qu’elles disposaient d’une stratégie orientée à l’approche droits humains.

Les associations devraient aussi privilégier le parrainage d’une association partageant les mêmes thématiques, objets du projet Kalimat sans omettre d’impliquer aussi les associations de quartier qui disposent d’une base sociale solide de jeunes, de femmes et d’enfants, et qui pourraient, à travers la plateforme enrichir leurs connaissances et améliorer leur méthodologie de travail.

Critères géographiques

Les membres de la plateforme optent pour que la plateforme ait un impact territorial couvrant la ville de Tanger.

Critères politiques et religieux

Les associations qui peuvent être parrainées sont celles qui n’ont aucune appartenance politique ou religieuse.

Partenaires de la plateforme

Méthodologie d’intervention

Afin d’atteindre les objectifs de la plateforme, les associations fondatrices envisagent d’organiser :

  • Des ateliers de renforcement de capacités et d’échange de connaissances et de savoir-faire sur les thématiques sociales concernées notamment par le biais des séminaires et des tables rondes…
  • Des actions de plaidoyer collectives concernant le droit à l’Education, le droit à la santé et le droit au travail notamment par le biais des pétitions, des compagnes de plaidoyer…
  • Des actions de communication et de visibilité des actions des associations notamment celles liées au plaidoyer notamment à travers les outils audiovisuels sur les réseaux sociaux…

Pour réussir à réaliser ces activités, les associations s’engagent à impliquer les représentant-e-s communautaires tout au long de leurs stratégies de plaidoyer. La philosophie du projet Kalimat repose essentiellement sur la consultation et la concertation avec les sujets de droits qui sont les premiers concernés par la problématique et par l’action, c’est pour cette raison, qu’un programme de renforcement de compétences des représentants communautaires en termes des droits humains, de la communication, du plaidoyer et des techniques audiovisuels a été mis en place afin de permettre à ces derniers de participer activement aux stratégies de plaidoyer.
En outre, avec la coordination du Casal, une réunion de travail bimensuelle est tenue afin de partager les plans d’action, de formuler des propositions d’actions collectives.